Site non officiel du Stade Lavallois Mayenne Football Club

Accueil > Historique > L’histoire du club

L’histoire du club


- 17 juillet 1902 : fondation du Stade Lavallois à l’initiative d’un jeune adjoint technique des Ponts et Chaussées, Joseph Gemain. Le journal officiel le mentionne le 18/09/1902. Son premier président se nomme Emile Sinoir, professeur de rhétorique au Lycée de Laval (qui prendra le nom d’Ambroise Paré).

- 09 Novembre 1902 : premier match amical sur le terrain du Stade Rennais (défaite du Stade Lavallois 6 à 0). Le premier match « officiel » du Stade Lavallois en championnat de Bretagne (USFSA) a lieu le 25 Janvier 1903 : le Stade Lavallois s’incline 6-2 face au FC Rennais.

- De 1902 à 1914 : le Stade Lavallois dispute le championnat de Bretagne (USFSA) contre des équipes de Rennes, Saint-Malo, Saint-Brieuc ou Vannes. Les premiers matchs se déroulent au « Champ de la Croix », dans le quartier de la Senelle. Le Stade Lavallois dispute ses premiers matchs avec des maillots rouges et noir ; puis rayés vert et blanc.

- 1918 : création de la Ligue de l’Ouest de Football Association (LOFA). Le Stade Lavallois participe au championnat de Division d’Honneur de la LOFA..

- 1923 : les tenues passent du « vert et blanc » au « tango ».

- 1929 : aménagement du terrain du « Champ de la Croix » qui devient le stade Jean Yvinec afin de perpétuer la mémoire d’un joueur mayennais décédé à l’âge de 29 ans.

- 1929-30 : dans un championnat de Division d’Honneur (DH) avec une poule unique, les longs déplacements mettent le Stade Lavallois en difficulté. Il est logiquement relégué en Promotion d’Honneur (PH).

- De 1930 à 1934 : le Stade Lavallois joue les premiers rôles dans ce championnat de PH. Mais avec des moyens limités et sans réelle volonté de retrouver la DH, les Tangos déclarent forfait par 2 fois pour les barrages d’accession.

- 1934-35 : le Stade Lavallois termine une nouvelle fois en tête de la PH et joue cette fois les barrages qui lui permettent de rejoindre la DH.

- 1936-37 : le Stade Lavallois atteint les 32ème de finale de la Coupe de France. Les tangos reçoivent Lille (alors champion de France) et s’inclinent 4 buts à 1 devant 4 000 spectateurs (record de l’époque).

- 1938 : relégation en PH.

- Pendant la 2ème guerre mondiale, le Stade Lavallois joue en championnat de DH Ouest nommé Coupe des Aînés puis Coupe de l’Avenir. Il joue ensuite en championnat de DH du comité Anjou.

- A la fin de la guerre, le Stade Lavallois reprend les compétitions en Promotion d’Honneur de la ligue de l’Ouest.

- 15 octobre 1947 : Henri Bisson prend les destinés de la section football, succédant au défunt Eugène Brault.

- 1947-48 : accession en Division d’Honneur.

- 1948-49 : le club remporte la coupe de l’Ouest contre Gas Saint-Thivisiau (1-0).

- 1951 : le Stade Lavallois est relégué en Division Régionale d’Honneur (DRH), nouvellement créée. Il y restera jusqu’en 1957 et une accession en DH.

- 1958 : descente en DRH et départ de l’entraîneur André Sorel, remplacé par Robert Heuillard.

- 1959 : accession en DH.

- 1963-64 : Jean Barré devient entraîneur joueur. Le club remporte son premier titre de champion de DH de l’Ouest et accède au Championnat de France Amateur (CFA). Il remporte aussi la Coupe de l’Ouest (6-0 contre le Stade Lesnevien).

- 1964-65 : Laval remporte le CFA groupe Ouest et dispute la phase finale nationale.
En phase de poules, le Stade surclasse Calais et Bergerac et se qualifie pour la finale nationale.
En finale nationale, le 7 juin 1965, Laval a rendez-vous au Parc des princes et s’incline 1-0 contre le Gazélec Ajaccio.

- 1968-69 : arrivée de Michel Le Milinaire au poste d’entraîneur et second titre de champion du groupe Ouest de CFA.

- 1970 : une petite révolution a lieu dans le football français. Pour la saison à venir, les clubs amateurs peuvent participer au championnat de 2ème Division (D2). Laval, profite de son classement et accède à ce niveau inédit pour lui.

- 1971 : naissance du club de supporteurs des socios. Les Tangos quittent le stade Jean-Yvinec pour le stade Francis-Le Basser, inauguré en décembre 1971.

- 1975-76 : deuxième place du championnat de D2 (groupe A) derrière le Stade Rennais ; cette place permet de jouer un match de barrage aller-retour contre le second du groupe B : le Red Star. Laval gagne les 2 matchs (1-0 et 2-1) et obtient le droit de jouer en première division (D1) à une condition : celle de devenir un club professionnel ...

- 20 Juin 1976 : le président Henri Bisson (qui met sa démission en jeu) et le comité directeur font le choix de la professionnalisation et donc de la D1, mais pour combien de temps ce demandent les plus pessimistes car le Stade Lavallois n’a pas de gros moyens...

- 1981-82 : Laval termine 5ème de D1 et gagne la coupe de la ligue, mais ne se qualifie pas pour la coupe d’Europe.

- 1982-83 : Laval termine à nouveau 5ème de D1 et obtient cette fois-ci sa place en coupe d’Europe via le coupe UEFA (ancêtre de la Ligue Europa).

- 14 Septembre 1983 : premier match de coupe d’Europe du Stade Lavallois ; les Mayennais obtiennent un match nul 0-0 en U.R.S.S., devant le Dynamo de Kiev, une des meilleures équipes d’Europe de l’époque.

- 28 Septembre 1983 : match retour contre Kiev ; Laval réalise l’exploit de gagner 1-0 (but de José Souto) et se qualifie pour les 16ème de finale, ce sera contre l’Austria de Vienne.

- 19 Octobre 1983 : 16ème de finale aller, Laval perd 2-0 en Autriche.

- 2 Novembre 1983 : 16ème de finale retour contre Vienne, Laval mène 3 à 0 à la mi-temps et se retrouve ainsi provisoirement qualifié pour les 8ème de finale. Malheureusement, les Tangos se font remonter les trois buts et font match nul 3-3 ; insuffisant donc pour passer mais au moins ils n’ont rien a se reprocher : ils viennent d’écrire la plus belle page de l’histoire du Stade Lavallois.

- 1983-84 : deuxième victoire en coupe de la ligue.

- 1984 : victoire des jeunes en coupe Gambardella, 4-2 aux tirs aux buts.

- 1988-89 : descente en deuxième division (D2).

- 10 janvier 1990 : la section football du Stade Lavallois Omnisports disparaît pour créer le Stade Lavallois Football Club.

- 1993 : demi-finale de coupe de France au Parc des Princes ; face au Paris-Saint-Germain et défaite 1-0.

- 1994 : le Stade Lavallois Football Club devient le Stade Lavallois Mayenne Football Club.

- 1997 : deuxième demi-finale de coupe de France ; à Le Basser devant Nice et une nouvelle fois, défaite 0-1.

- 17 juillet 2002 : le Stade Lavallois Mayenne Football Club a cent ans.

- 22 mai 2004 : après une saison très décevante, le Stade Lavallois sauve sa place en Ligue 2 en gagnant quatre buts à trois à Amiens lors de la dernière journée de championnat.

- 2004-05 : après ce sauvetage in extremis, Denis Troch est de retour en tant qu’entraîneur. Le début de saison est bon mais le Stade Lavallois perd quasiment tous ses derniers matchs et fini à une décevante 14ème place.

- 05 mai 2006 : malgré une victoire ce soir là contre Clermont, le Stade Lavallois n’échappe pas cette fois à la relégation en championnat National.

- 2006-2007 : malgré la relégation, Denis Troch reste aux commandes mais ne réussit pas à faire monter l’équipe qui termine aux portes du podium. Il part à Troyes en L2.

- été 2007 : le club conserve le statut pro mais repart avec un budget diminué. Un nouveau président (Philippe Jan), un nouvel entraîneur (Philippe Hinschberger) et de nombreux nouveaux joueurs arrivent.

- 2008-2009 : toujours en national, le club perd le statut pro et l’agrément pour son centre de formation. Mais après une excellente saison, le 08 mai 2009, le Stade Lavallois monte en Ligue 2, 33 ans après sa dernière montée !

- 2013-2014 : Philippe Hinschberger est remplacé en cours de saison par Denis Zanko. Ce dernier parvient à sauver in extremis le club de la relégation en National. En fin de saison, le conseil de surveillance du Stade Lavallois remplace Philippe Jan par Christian Duraincie à la tête du club.

- 05 mai 2017 : Après une saison désastreuse, marquée par le passage de trois entraîneurs (Zanko, Simone et Goudet) le Stade Lavallois s’incline de nouveau à domicile, face à Tours. Le club Tango est relégué en National, onze ans jour pour jour après sa dernière relégation.

- été 2017 : départs du président du directoire Christian Duraincie, de l’entraîneur Thierry Goudet et d’une vingtaine de joueurs. Philippe Jan est de nouveau désigné président et Jean-Marc Nobilo est nommé au poste d’entraîneur.