Accueil > Interactif|Liens > Trophée Bon Mayennais > Le Bon Mayennais de Mars : Anthony Gonçalvès

3 avril 2013

Le Bon Mayennais de Mars : Anthony Gonçalvès


Avec un bilan de deux victoires et deux matchs nuls, ce mois a offert un classement huppé et serré. Avec en tête le milieu de terrain franco-portugais, précieux dans l’entrejeu et auteur de deux buts.


Le Bon Mayennais du mois : Anthony Gonçalvès (7,5)
Comme Lindsay Rose et Makan Traoré, Anthony Gonçalvès inscrit une deuxième fois son nom au palmarès du Bon Mayennais mensuel cette saison. Mais le franco-portugais peut, lui, se vanter de le faire dans deux mois où le Stade Lavallois a particulièrement brillé : novembre (4 victoires, 1 défaite) et mars (2 victoires, 2 nuls). Et en plaque tournante, c’est donc le numéro 6 Tango qui s’est particulièrement illustré. Suspendu contre Guingamp, entré en fin de match contre Tours pour aider son équipe à arracher et préserver son match nul, il a été le principal artisan des points pris face à Clermont et au Mans. En s’imposant comme le régulateur du jeu, et comme détonateur sur coup-franc. Si celui contre les auvergnats a eu besoin de la maladresse de Farnolle, son bijoux pleine lucarne dans le derby du Maine ne doit rien à personne.

Les autres bons mayennais du mois :
Dans le genre intraitable dans son registre défensif, et décisif lorsqu’il montait, Gaëtan Belaud (7) n’est pas en reste dans son couloir droit. C’est lui qui dépose le coup-franc sur la tête de Gimbert contre Guingamp, et dans ses pieds face au Mans : ses deux premières passes décisives de la saison. Gimbert, qui complète le podium en compagnie de Bilal Hamdi (6,88). Deux buts récompensent la combativité sans faille du premier, tandis que le second a apporté une vivacité ponctuée d’une passe décisive pour Perrot contre Guingamp. Dernier élément-phare du mois : Arnaud Balijon (6,75), peut-être pas exempt de tout reproche sur le but de Clermont, mais tellement salvateur à Tours notamment.

Les bons mayennais de l’année :
Avec ce trophée mensuel, Anthony Gonçalvès conforte sa place en tête du classement annuel (6,25). Derrière, les quatre poursuivants restent les mêmes, mais l’ordre change. C’est Arnaud Balijon (6,23), quatrième en février, qui s’empare de la seconde place. Kévin Perrot (6,17) grapille aussi : de la cinquième à la troisième place. Du coup, ce sont Ludovic Gamboa (6,14) et Makan Traoré (6,05) qui chutent dans ce top 5 de la saison. Sans en sortir, mais attention car derrière ça suit de très près.

L’équipe-type de la saison :

Système atypique en 4-2-3-1, avec le retour de Gaëtan Belaud, et l’apparition de Miodrag Stosic (qui était réserviste après son seul premier match à Nîmes). Yohan Betsch et Julien Viale en font les frais.

Balijon (6,23)
Belaud (5,75), Stosic (5,75), Falette (5,83), M.Traoré (6,05)
Gonçalvès (6,25), Ewolo (6,02)
Perrot (6,17), Hamdi (5,92), Gamboa (6,14)
Gimbert (6,02)

Remplaçants : Vanhamel (5,94*), Adéoti (6,88*), Betsch (6,04*), Lebouc (5,69*), Viale (5,72)

Réservistes : Talmont (5,63), Le Baron (5,19*), O.Traoré (5,13*), Do Marcolino (5,53)

Transférés : Rose (6,39), Ciaravino (5)

* : Joueur n’ayant pas joué la moitié des matchs (moins de 17 sur 34)

Le Palmarès du Bon Mayennais

Août : Makan Traoré
Septembre : Jordan Adéoti
Octobre : Lindsay Rose et Simon Falette
Novembre : Anthony Gonçalvès
Décembre : Lindsay Rose
Janvier : Makan Traoré
Février : Ludovic Gamboa

Charles.T

- La fiche de Anthony Gonçalves