Accueil > Interactif|Liens > Trophée Bon Mayennais > Le Bon Mayennais de la saison : Anthony Gonçalvès

29 mai 2013

Le Bon Mayennais de la saison : Anthony Gonçalvès


La saison 2012-2013 est terminée – enfin. Elle ne restera pas dans les annales du Stade Lavallois, si ce n’est comme l’une des plus inquiétantes en Ligue 2. Malgré tout, il est temps de récompenser les meilleurs éléments de cette saison Tango.

Le Bon Mayennais de la saison : Anthony Gonçalvès
(34 matchs notés, total de 213, moyenne de 6,265)
En tête du classement des moyennes depuis janvier et le départ de Lindsay Rose, après avoir longuement titillé le désormais valenciennois. Le succès du franco-portugais apparaît évident. Elu deux fois Bon Mayennais du mois (en novembre et en mars), il a souvent été aussi sur les podiums mensuels. Fer de lance d’une équipe jamais très sereine, le numéro 6 a encore et toujours amené cet impact de mort de faim qui est le sien. Mais en plus de cela, cette saison a marqué l’émancipation d’un Gonçalvès réellement chef d’orchestre de son équipe, par son apport offensif. Il a su jouer plus haut, tout en gardant son efficacité à la récupération d’un nombre incalculable de ballons. Il a appris à dézoner sur le couloir droit quand il le fallait, a confirmé sa qualité sur coups de pied arrêtés. Quatre buts et quatre passes décisives : « Antho » arrive à maturité dans son jeu. Il n’est plus seulement un chien fou qui mord au milieu de terrain. Gonçalvès commence à attirer les louanges de club plus huppés : il pourrait aussi continuer à prendre de l’ampleur au sein du dispositif lavallois. C’est du moins ce que l’on souhaite de tout cœur, pour ce joueur... de cœur.

Les autres Bons Mayennais de la saison :
Co-bon mayennais de mai, élu seul en février, Ludovic Gamboa (6,259) prend la deuxième place de ce classement. Grâce à sa fin de saison de folie notamment, et l’ensemble de son œuvre tout au long de l’année : parfois décrié dans le jeu, les chiffres sont là. Meilleur passeur de l’équipe (5), deuxième meilleur buteur (9). Le troisième élément qui monte sur le podium, n’est pas vraiment un joueur décisif dans le dernier ou avant-dernier geste (1 but, 1 passe). En revanche, il est sans nul doute l’un des éléments les plus importants de l’effectif : parce qu’il peut jouer partout, et a joué presque partout. Kévin Perrot (6,219), capable d’évoluer défenseur ou aux avant-postes, à gauche comme à droite, il a même terminé la saison comme milieu relayeur. Jamais sur la première marche, il est néanmoins le joueur qui a connu le plus de podium dans la rubrique Bon Mayennais.
Quatrième du classement, le Bon Mayennais d’Avril n’a jamais bougé de son poste, mais y a été une septième saison d’affilée salvateur : Arnaud Balijon, gardien de but, ange-gardien (6,176). Que dire... Son départ a donné lieu à une déferlante de louanges, à la remémoration de tous ses plus beaux arrêts ; et dieu sait s’il y en a eu, y compris dans cette saison 2012-2013 délicate ! Pour refermer ce top 5, une recrue de l’été dernier, un symbole des espoirs d’avenir lavallois : Makan Traoré (6,140). Bon Mayennais d’Août, il a tenu son rang dans son couloir gauche. Où il avait la lourde tâche de remplacer le meilleur lavallois 2011-2012 : Signorino. Il y a eu du bon, du très bon même, du moins bien pour le numéro 3. Comme pour tous, il y a l’espoir d’un avenir toujours plus rayonnant.
Par ailleurs, mention spéciale à Jordan Adéoti (Bon Mayennais de septembre et mai), qui aurait pu/dû se glisser dans le top 5, et même le dominer, compte-tenu de sa moyenne. Mais il a été écarté, étant donné qu’il a été noté sur moins de la moitié des matchs officiels cette saison (21 matchs sur 42) : sa moyenne est de 6,625 sur 16 matchs notés.

L’équipe-type de la saison :

Le onze de départ ne contient que des joueurs ayant été notés sur plus de la moitié des matchs cette saison (ceux ne répondant pas à ce critère sont mentionnés d’un * et sont au mieux remplaçants). Pas facile de réellement constituer une équipe de ce onze, mais il contient les plus méritants, ayant allié la quantité et la qualité de match.

Titulaires : Balijon (6,18) – Perrot (6,22), Belaud (6,00), Falette (5,69), M.Traoré (6,14) - Hamdi (6,00), Gonçalvès (6,27), Ewolo (6,14), Gamboa (6,26) - Viale (5,96), Gimbert (5,94).

Remplaçants : Vanhamel (5,94*), Stosic (5,75*), Adéoti (6,63*), Betsch (6,06*), Lebouc (5,69*).

Réservistes : Talmont (5,567), Le Baron (5,333*), O.Traoré (5,300*), Do Marcolino (5,417)

Non-noté : Hautbois, Dreuslin, Mimoun, Militosyan

Transférés : Rose (6,39), Ciaravino (5,00)

Palmarès du Bon Mayennais 2012-2013 :

Août : Makan Traoré
Septembre : Jordan Adéoti
Octobre : Simon Falette et Lindsay Rose
Novembre : Anthony Gonçalvès
Décembre : Lindsay Rose
Janvier : Makan Traoré
Février : Ludovic Gamboa
Mars : Anthony Gonçalvès
Avril : Arnaud Balijon
Mai : Jordan Adéoti & Ludovic Gamboa
SAISON : Anthony Gonçalvès

Charles.T

- La fiche de Anthony Gonçalves